Le grand thème de ce livre est celui des migrations, et plus exactement des migrations européennes, belgo-françaises, vers le Maroc. Dans un contexte d'expatriation est traitée la notion de non-rencontre, et, en passant par une galerie de portraits et l'indifférence entre les gens, le lecteur est censé aboutir à un grand vide.

Cette histoire ne suit donc pas un schéma narratif classique avec situation initiale, situation finale, péripéties et éléments de résolution, mais les situations initiale et finale, ici, sont hautement symboliques. C'est une promenade à travers différentes rencontres, qui sont sans conséquence et n'aboutissent à rien, et c'est Aude, le personnage principal, qui sert d'allée dans cette déambulation, autrement dit de lien entre les différentes perles comme enfilées sur un collier, qui s'ouvrent latéralement, comme les différentes niches dans un riad marocain.

Ce livre est un lieu de passage vers l'oubli, une traversée de l'expatriation au Maroc. C'est un livre sur le déracinement, mais bienheureux quelque part, malgré les drames, rehaussés par la distance. 

En vente chez L'Harmattan.

Ya Rayah - Rachid Taha
00:0000:00
Water music - G.F. Händel
00:0000:00
14907061_10208941626390259_6793742468466280204_n.jpg